• linkedin
  • twitter
  • mail
Quantified self

Quantified self

  • Posted on: 23/01/2014
  • By:

Les objets connectés ou les wearables sont à la tête des plus fortes tendances de l’écosystème digital.

Nike fuelband - quantified self selon nike

Nike fuelband, prédécesseur de la tendance quantified self

Pourtant, ces concepts n’ont pas encore imprégné la conscience d’un public qui ne trouve pas de réelle utilité aux dispositifs comme Google Glass ou Galaxy Gear, qui sont perçus soit comme des gadgets qui sont chers, pas très pratiques, et assez geek, soit comme des accessoires « niche » destinés à des activités très spécifiques : bracelets ou pulsomètres qu’on utilise que pour la seance fitness ou l’entrainement mais pas dans la vie quotidienne.

C’est un scénario où l’on est en attente de la killer app qui trouvera une fonctionnalité clé, mais aussi qui proposera une expérience d’utilisation et un design de service surprenant et plaisant.

En attendant l’apport du géant Apple avec son iWatch, j’ai trouvé un buzzword qui peut donner quelques pistes sur ce qui va venir : Le Quantified self.

Selon Wikipedia, “Le Quantified Self est un mouvement qui regroupe les outils, les principes et les méthodes permettant à chaque personne de mesurer ses données personnelles, de les analyser et de les partager.”

Apparemment, c’est Gary Wolf et son collègue Kevin Kelly de Wired Magazine (voir son petit speech d’introduction sur TED ici) qui ont commencé une activité de mise en relation entre fabricants et utilisateurs de ces appareils pour trouver un modèle d’utilisation et de communication. C’est ici qu’est apparue l’expression “connected self”.

Ce terme met en place un insight assez intéressant :

Dans le cadre de notre bien-être (entraînement, suivi médical, santé physique et psychologique…), nous acceptons avec plaisir que certaines paramètres de nos activités quotidiennes soient quantifiées (cardio, sommeil, alimentation, mouvement, distance, vitesse, humeur…), si cela permet d’améliorer notre vie. Et cela grâce à des retours d’information pertinente et claire et des outils qui nous permettent voir notre evolution

Les secteurs impliqués dans la philosophie Quantified Self sont nombreux : e-health, auto-apprentissage, amélioration personnel, serious gaming, etc. L’enjeux est donc est de trouver la plate-forme ou l’app qui permettent à l’utilisateur la consultation et la gestion de ces données d’une façon pratique et attrayante.

En ce qui concerne la pure expérience utilisateur, j’ai sélectionné un article d’une agence qui a déjà travaillé sur le sujet et qui nous donne ses impressions. En fait, il y a pas mal des agences et startups en ce moment qui se consacrent au design de services et produits Quantified self.

A mon avis, parmi toutes les contraintes, les deux les plus évidentes sont:

  • Le manque de protocoles pour l’analyse des données (je dois avoir 4 apps différentes pour mes 4 appareils de mesure).
  • L’introduction des données dans l’app (scanner à chaque fois les produits qu’on mange, par exemple) doit être faite sans aucun (ou presque aucun) effort.

Est-ce que le Quantified self propose un écosystème de services suffisamment ample pour être candidat à la prochaine “big thing” digitale ?

Quelques sources et inspiration:

http://www.ted.com/talks/gary_wolf_the_quantified_self.html

http://www.thisispaper.co.uk/2013/10/25/ux-principles-for-quantified-self/

http://brianpagan.net/2013/quantified-self-why-we-do-it/

ttp://fr.wikipedia.org/wiki/Quantified_Self

http://quantifiedself.com/guide/

http://www.objetconnecte.net/quantified-self/